Comment surmonter l’insécurité en français

Vous avez fait des études de français pendant des années, réussi aux examens du DELF-DALF, et participé aux ateliers de conversation…mais vous hésitez toujours lorsqu’il s’agit de prendre la parole en français ?

N’ayez pas honte.  Même Justin Trudeau avoue avoir des soucis lorsqu’il doit s’exprimer en français, et ce dans un pays où le français est une langue officielle.

L’anglais, c’est facile : tu pitches des mots ensemble et ça fait une phrase. […] Le français, il faut savoir un petit peu où on s’en va dans notre phrase. […] Donc, oui, ça exige une petite attention dans son parler.
– Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Que pourriez-vous faire pour avoir plus de confiance en français ?

Écoutez et lisez

Il est essentiel de continuer l’apprentissage de français en lisant des journaux, des magazines et des romans. C’est la seule manière d’assimiler tout ce que vous avez appris lors de vos cours. Lisez à haute voix, si vous n’êtes pas à une bibliothèque. Cela vous aidera à mieux mémoriser des mots et des phrases.

Il est aussi important d’écouter du français. Aujourd’hui, vous avez une gamme de stations de radios au bout de vos doigts, mais aussi des chaînes de vidéo, comme le Brut.fr qui propose des clips avec sous-titres en français. N’oubliez pas les livres audio! Il existent beaucoup de sites, comme celui-ci d’où vous pourriez télécharger des livres audio. Prenez l’effort d’utiliser les mots et les phrases qui vous attirent. Répétez ce que vous avez lu / écouté.

Mais attention! Il faut le faire en tant qu’exercice sérieux pour en profiter! Tout le français que vous lisez et écoutez s’enregistre dans votre cerveau en attendant un moment propice de sortir!

Entraînez-vous 

…seul.e devant un miroir, ou avec d’autres personnes. Parlez en français à vos camarades de classe, pas seulement pendant le cours, mais aussi pendant les pauses. Fixez des rendez-vous pour que vous puissiez vous entraîner aussi souvent que possible. Discutez tout – vos centres d’intérêt, vos projets, vos activités quotidiennes, et aussi les actualités. Parlez de ce qui se passe autour de vous et aussi dans le monde entier.

Profitez de chaque instant pour pratiquer votre français, mais ne soyez pas trop exigeant.e dès le début. Rappelez-vous, Paris ne s’est pas fait en un jour !

Articulez bien, parlez lentement et parlez fort

Parler vite ≠ parler bien. Prenez l’effort de bien articuler, de parler lentement et de parler fort pour que vos interlocuteurs vous écoutent bien et vous comprennent. Essayez aussi de parler avec plus de passion. Un locuteur.trice passionné.e attire toujours plus d’attention et vous serez sûr.e d’avoir des interlocuteurs qui s’intéressent à ce que vous dites. Cela augmentera votre confiance et vous n’hésiterez plus à prendre la parole en français !